Le franco-scope du GP d’Autriche 2018

/Le franco-scope du GP d’Autriche 2018

Autant le Grand Prix de France avait rapidement tourné court pour les Tricolores, autant les Frenchies se sont mis en évidence au Grand Prix d’Autriche. Romain Grosjean a même signé sa meilleure performance depuis 2015 !

Après un début de saison très difficile, Romain Grosjean avait à cœur de pouvoir enfin tourner la page. Le 50e Grand Prix disputé par l’équipe Haas-Ferrari lui en a donné l’occasion. Qualifié à une excellente 6e position, pile entre les deux Red Bull, le plus expérimenté des pilotes français en activité a su enfin concrétiser en course en terminant au pied du podium ! « C’est un grand jour pour toute l’équipe ! Nous avons bien travaillé tout au long du week-end. Certes, l’abandon des deux Mercedes nous a aidé mais c’est tout de même un beau résultat sur lequel nous allons pouvoir construire. Je suis content que nous ayons pu réaliser de longs relais sur les pneus. Les 20 derniers tours n’ont toutefois pas été très funs. Les pneus arrières ont vraiment souffert et j’ai eu peur qu’ils explosent ». Il n’en a rien été et Romain a pu enfin marquer ses premiers points de la saison.

Quoique onzième à l’issue des qualifications, Esteban Ocon a réussi à marquer une nouvelle fois des points en terminant à une jolie 6e place, juste devant son équipier Sergio Perez : « Il y a de quoi être satisfait de ce résultat. Nous avons réussi à bien gérer les pneus en adoptant une stratégie à un arrêt alors que nos concurrents ont peiné sur ce point. Nous avons aussi fait preuve d’esprit d’équipe, avec Checo, en échangeant nos positions pour mieux remonter sur Magnussen. J’espère que les évolutions techniques à venir nous permettront de gagner encore un peu en performance et de rester sur cet élan ».

Douzième sur la grille de départ, Pierre Gasly espérait lui aussi marquer des points dans les montagnes autrichiennes mais c’était sans compter sur un premier tour chaotique : « J’ai eu un contact avec Stoffel Vandoorne au troisième virage du premier tour qui a lourdement endommagé mon fond plat. Du coup, ma voiture glissait partout. Je pense que ça a été l’une de mes courses les plus difficiles. J’ai donné le meilleur de moi-même et j’ai réussi à évoluer dans les points à la huitième place mais c’était vraiment très difficile de piloter la voiture. A la fin, je n’avais plus du tout de grip dans les pneus. C’est dommage de terminer onzième, si près des points. A cause de l’accident du premier tour, je n’ai pas vraiment pu évaluer le nouveau kit aérodynamique que nous étrennions. C’est dommage mais le potentiel est là ! »

Si le pilote normand est revenu bredouille, le Monégasque Charles Leclerc a continué sa moisson avec la neuvième place : « J’ai gagné des positions au départ mais j’en ai perdues par la suite. J’ai dû cravacher pour remonter et terminer dans les points. Il y a eu beaucoup d’action et de dépassements. J’ai vraiment pris du plaisir aujourd’hui. Nos deux voitures terminent dans les points, ce qui est un coup de boost pour la motivation de toute l’équipe. » Effet confirmé par Frédéric Vasseur, le patron de Sauber : « C’est un signe de plus que nous sommes sur la bonne voie. »

A l’inverse, l’équipe Renault a connu un mauvais week-end avec l’abandon de Nico Hülkenberg (turbo) et la douzième place de Carlos Sainz : « Ce fut un Grand Prix d’Autriche difficile, reconnaît Cyril Abiteboul. Nous étions dans le match pour le Top 10 avec Carlos qui a dû faire face à une forte dégradation de ses pneus qui nous a forcé à un arrêt supplémentaire. Celui-ci a duré longtemps à cause de certaines dégradations sur la voiture. Heureusement, il reste de nombreuses occasions de nous ressaisir. »

Prochaine épreuve : le Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche prochain.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite