Le franco-scope du GP de Grande Bretagne 2018

/Le franco-scope du GP de Grande Bretagne 2018

Pour ce troisième Grand Prix en trois semaines (une première en Formule1 !), l’Equipe de France n’a pas perdu le rythme et ramène d’Angleterre des points ainsi que quelques regrets.

Avec Romain Grosjean qualifié 8e, le monégasque Charles Leclerc 9e et Esteban Ocon 10e, il y avait de quoi nourrir de beaux espoirs à la veille du Grand Prix de Grande-Bretagne. Malheureusement, Romain Grosjean n’a pas réédité sa belle performance autrichienne de la semaine dernière. Une friction avec son équipier au premier virage lui a fait perdre des positions qu’il a fini par reprendre. Classé 7e à mi-course, le pilote Haas s’est ensuite accroché avec Carlos Sainz au 38e tour et aucun des deux protagonistes n’a pu repartir.

C’est alors Esteban Ocon qui a repris le flambeau du clan francophone. Evoluant à quelques centaines de mètres de l’usine Force India, le normand a tiré le meilleur des évolutions techniques de sa monoplace. Il termine à une jolie septième place, marquant des points pour la 5e fois de la saison. Il se positionne d’ailleurs comme le pilote français le mieux placé au Championnat 2018 (11e avec 25 points). « C’est un beau résultat après une course aussi difficile ! L’intervention de la Safety-Car ne nous a pas facilité la vie car nous étions en pneus froids et cela n’a pas été facile de contenir Fernando Alonso et Kevin Magnussen dans les derniers tours. Je me sens nerveusement fatigué car ça a été un combat très intense jusqu’à la fin. La voiture s’améliore. Nous ne relâchons pas nos efforts et ça paie. »

Pierre Gasly ne peut malheureusement pas en dire autant. L’évolution aérodynamique essayée en Autriche sur sa Toro Rosso n’a pas été retenue à Silverstone où une grande vitesse de pointe est pourtant nécessaire. L’autre normand du plateau n’avait pas de grosses attentes avant le départ. Il est toutefois parvenu à se glisser à une inattendue 10e place, en dépassant avec autorité Sergio Perez à trois tours de la fin. Suite au contact entre les deux monoplaces, il a malheureusement été sanctionné d’une pénalité de 5 secondes qui le fait chuter à la 13e position.

Qualifié dans le Top 10 pour la 2e fois de l’année, Charles Leclerc a effectué un très beau début de course qu’il n’a malheureusement pas été en mesure de terminer. Alors qu’il naviguait à une prometteuse septième place, il a dû immobiliser sa monoplace suite à un changement de pneus mal opéré : « C’est vraiment dommage ! Le départ était excitant. J’ai pu gagner des positions lors des premiers tours. La voiture était bonne, mon rythme était soutenu. Tout se présentait au mieux. Malheureusement, il y a eu un problème lors de l’arrêt au stand et j’ai dû arrêter la voiture juste après. Ce sont des choses qui arrivent, surtout que l’équipe a fait un super travail lors des récents pitstops. » Frédéric Vasseur ne baisse pas les bras pour autant : « Ce fut une course difficile mais nous devons rester positifs. Malgré le résultat brut, nous avons fait un pas en avant en termes de performance. »

Finalement, le drapeau tricolore le mieux placé à l’arrivée est celui figurant sur le museau de la Renault de Nico Hülkenberg, classé 6e : « Sur une piste que nous savions difficile pour nous, nous avons réussi à devancer nos adversaires directs grâce à un excellent départ, une bonne stratégie, des bons pitstops et une superbe course de Nico, analysait Cyril Abiteboul, le boss de l’écurie française. C’est une belle récompense, voire un soulagement après la qualification difficile. Il nous faut encore améliorer notre niveau de performance le samedi pour espérer de meilleurs résultats le dimanche. »

Prochain Grand Prix : le 22 juillet à Hockenheim.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite