Le franco-scope du GP de Hongrie 2018

/Le franco-scope du GP de Hongrie 2018

Lors du Grand Prix de Hongrie, le clan français s’est une nouvelle fois mis en évidence. Pierre Gasly peut partir en vacances l’esprit tranquille. Il a réalisé un superbe week-end !

Bien sûr, la pluie qui a sévi lors de la séance qualificative a brouillé les cartes. Néanmoins, les conditions étaient les mêmes pour tout le monde et ceux qui ont su profiter de la situation n’ont pas à rougir de leur performance. Pierre Gasly fait partie de ce petit groupe. Pouvant enfin s’exprimer dans un contexte où le manque de puissance de son moteur Honda ne l’handicape pas trop, le normand a réalisé une superbe qualif. Non seulement il s’est invité en Q3, mais il a signé en prime le sixième chrono.

Avec des conditions de piste beaucoup plus normales, le pilote Toro Rosso a parfaitement su maintenir son rang lors d’une course longue et piégeuse. Il a même pointé à la troisième place du classement aux 16e et 17e tours ! Le normand est bien sûr ravi par sa sixième place finale : « C’est vraiment un super week-end pour toute l’équipe. C’était déjà top de se qualifier 6e hier mais terminer à cette place aujourd’hui est encore mieux ! La voiture était juste « méga » et notre stratégie était fantastique. J’avais juste à donner le maximum, ce qui n’est pas évident dans de telles conditions. Après plusieurs courses difficiles pour l’équipe, ça fait du bien ! Quand on se bat au cœur du peloton, il arrive parfois que de telles opportunités se présentent. Il faut alors tout faire pour les saisir.  Nous l’avions fait à Bahrain et à Monaco. Je suis ravi de récidiver ici aussi ! Ramener huit points supplémentaires est la meilleure manière de conclure cette première demi-saison. »

Aux essais, Pierre Gasly pointait tout juste derrière la Renault de Carlos Sainz. Pour l’équipe française, cette cinquième place sur la grille était tout bonnement la meilleure qualification depuis son retour en Formule 1 initié en 2016. Malheureusement pour le pilote espagnol, cette performance ne s’est pas vraiment confirmée en course. Il ne termine que neuvième, trois places devant Nico Hülkenberg. Pas vraiment de quoi ravir Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing : « Ce fut un week-end frustrant pour nous. Nous savons que nous sommes capables de mieux faire. Les deux voitures ont pris un bon départ mais Carlos a perdu des positions lors du premier tour et aucun de nos pilotes n’a pu remonter par la suite. Nous avons été trop prudents en termes de pneus au départ et en stratégie. L’équilibre de la voiture n’était pas bon. Néanmoins, cette première moitié de saison, ponctuée par une quatrième place provisoire, est en ligne avec nos attentes. »

Classé juste derrière la Renault, Romain Grosjean a la satisfaction de marquer un point supplémentaire : « Avoir les deux voitures dans le top 10 est une belle performance. Néanmoins cette course est un peu frustrante. Il nous faut encore mieux comprendre comment les pneus fonctionnent dans de telles conditions. J’ai passé 50 tours derrière Carlos Sainz alors que j’étais plus rapide d’au moins une demi-seconde. C’est vraiment rageant. Cela dit, je pense que nous avons fait du bon travail. J’ai dépassé Nico Hülkenberg et Brendon Hartley, ce qui montre que nous avions un bon rythme qui valait mieux qu’une dixième place. »

Dans un contexte compliqué (l’écurie Force India a été placée sous administration), Esteban Ocon a connu un week-end difficile dès les qualifications (P18) : « Nous savions que ce serait difficile de marquer des points aujourd’hui. J’ai pris plutôt un bon départ mais notre rythme n’était pas assez élevé pour viser un classement dans les points. J’ai bien apprécié mes batailles avec les Renault mais notre mauvaise qualification a déterminé le résultat en course. »

Plus frustrante encore fut la course du monégasque Charles Leclerc qui n’a même pas terminé le premier tour : « Après le départ, ma monoplace s’est trouvée coincée entre deux voitures et a subi des dommages. Je n’ai pas eu d’autres choix que d’abandonner ». Frédéric Vasseur dresse néanmoins un bon bilan de mi-saison pour l’équipe Sauber : « La saison a été très positive jusqu’à maintenant. Nos deux pilotes ont marqué des points et nous avons progressé de course en course et nous espérons continuer ainsi. »

Avant de reprendre du service au Grand Prix de Belgique, le 26 août, les équipes participent à une séance d’essais privés cette semaine sur le Hungaroring.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite