L’ambiance monte en régime au Grand Prix de France !

/L’ambiance monte en régime au Grand Prix de France !

Alors que près de 15 000 spectateurs étaient déjà présents sur le Circuit Paul Ricard hier, ils ont enfin pu entendre les premiers moteurs rugir ce matin et s’en mettre plein les oreilles !

Avec la journée des jeunes et le pit walk, le circuit était déjà en effervescence hier. Plus de 6000 jeunes ont en effet investi le Paul Ricard pour visiter le site et les nombreuses animations prévues à leur attention. Ecoliers, collégiens et lycéens de la région ont arpenté ce temple de la course avec les yeux écarquillés. De nombreux ateliers les attendaient pour leur faire mieux comprendre ce qu’est la Formule 1. L’équipe Renault Sport Formula 1 Team a d’ailleurs sorti le grand jeu pour rendre cette immersion passionnante avec l’intervention de nombreux membres de l’écurie expliquant leur métier. De quoi susciter des vocations ! La plupart des ces chanceux ont eu l’occasion de faire un tour de circuit dans un bus, de visiter le paddock et la pitlane.

Prenant le relais des jeunes, les titulaires de billets trois jours ont pu arpenter l’allée des stands de 16 heures à 18 heures pour un pit walk qui a connu un franc succès. Il y avait tant de monde qu’il était difficile de se frayer un chemin dans l’allée des stands ! Les fans ont néanmoins pu observer les entrainements de changements de roues des mécaniciens et approcher à quelques centimètres des monoplaces faisant la queue pour accéder au contrôle technique. C’est le cas de Jack venu avec son fils : « j’avais assisté au dernier Grand Prix de France en 2008 et il n’était pas question de rater le retour de la Formule 1 en France ! Je suis venu de Champagne, avec mon fils qui découvre la Formule 1 ce week-end ». En tout près de 15000 spectateurs ont donc foulée la piste hier alors qu’aucun moteur n’avait encore démarré.

Certains en ont profité pour prendre leurs repères, à l’image de Dominique, 60 ans. Venu de Toulouse, il est un habitué du Grand Prix d’Espagne et de Belgique : « J’avais assisté à un Grand Prix de France au Paul Ricard mais c’était en 1978. Depuis, le circuit a beaucoup changé ! Nous allons faire le tour afin de trouver le meilleur endroit pour suivre la course, dimanche. »

Ce matin, le niveau sonore est monté de plusieurs crans avec les premières séances d’essais libres. Ce sont d’abord les sports prototypes de la Master Endurance Legends qui ont pris la piste, bientôt succédés par les monoplaces du Championnat GP3 au volant desquelles évoluent les futurs champions de demain. Une très belle entrée en matière avant que les Formule 1 n’entrent en piste à midi pour une heure trente d’essais libres.

Les spectateurs en ont pris plein les yeux… et les oreilles ! « Le bruit, c’est énorme ! » S’enthousiasme Christophe, 22 ans qui découvre la Formule 1 sur le terrain. Venu avec son père depuis Caen grâce à un cadeau groupé, il découvre la Formule 1 avec bonheur : «  C’est bien mieux qu’à la télévision. Du bord de piste, on sent beaucoup mieux la vitesse. Nous sommes dans les tribunes en face des stands et du podium. On ne peut pas être mieux placés ! ».

Quelques centaines de mètres plus loin, près du virage du Lac, François et Fabien hésitent encore sur l’emplacement duquel il suivront le Grand Prix. « En tout cas, on a l’impression que les voitures sont sur des rails ! ». Pas toutes en fait : lors de cette première séance d’essais, plusieurs pilotes –dont Lewis Hamilton- se sont livrés à quelques embardées hors piste, ce qui promet un spectacle relevé tout au long week-end.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite