Lewis Hamilton et Mercedes en position de force

/Lewis Hamilton et Mercedes en position de force

Titulaire du meilleur chrono dans chacune des séances d’essais disputées sur le Circuit Paul Ricard depuis hier, l’équipe championne du monde s’est adjugée la première ligne de la grille de départ du Grand Prix de France devant 50 000 spectateurs.

Cette deuxième journée d’essais disputée en amont du Grand Prix de France a été quelque peu perturbée par la météo. En effet, dès le début de la séance d’essais libres 3 ce matin, la pluie a commencé à faire son apparition. Les quelques gouttes tombées en début de séance ont ensuite laissé place à un déluge qui a surpris les équipes. Sûrs que la qualification de l’après-midi se déroulerait sur le sec et ne voulant pas prendre le risque d’endommager les voitures, la plupart des équipes ont demandé à leurs pilotes de rester dans les stands. Seuls quelques rares aventuriers se sont risqués en piste et c’est finalement Valtteri Bottas qui a signé le meilleur chrono de cette séance tronquée.

Le soleil était de retour pour la séance qualificative. La première partie de séance a été fatale aux pilotes de l’équipe McLaren qui n’ont pas pu se glisser dans le Top 15 et se sont donc fait éliminer dès la Q1, de même que les pilotes de l’équipe Williams. Brendon Hartley, sur sa Toro Rosso, subissait lui aussi le même sort.

La deuxième partie de la qualification a été très serrée puisque la dixième place s’est jouée à 2 centièmes, au grand dam d’Esteban Ocon qui partira 11e demain. Le pilote Force India devance Nico Hülkenberg, Sergio Perez, Pierre Gasly et Marcus Ericsson.

Le déroulement de la Q3 s’est montré tout aussi intense. Valtteri Bottas pensait avoir signé la pole position dans les dernières secondes de la séance mais c’était sans compter sur l’effort déployé par son équipier dans son ultime tour. Lewis Hamilton, lui, a in extremis subtilisé le meilleur chrono quelques secondes plus tard avec un avantage d’un dixième. Avec un chrono de 1’30’’029, le pilote britannique s’offre sa troisième pole position de la saison en huit qualifications. Après le Grand Prix d’Espagne, c’est la deuxième fois cette saison que les deux Mercedes monopolisent la première ligne de la grille.

Les flèches d’argent devancent la Ferrari de Vettel, les deux Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo, la Ferrari de Kimi Räikkönen, la Renault de Carlos Sainz, la Sauber de Charles Leclerc et les Haas de Kevin Magnussen et Romain Grosjean, ce dernier n’étant pas été crédité du moindre chrono en Q3 après avoir été victime d’une sortie de piste bénigne.

Si la pole position de Lewis Hamilton a été réalisée à 233,604 km/h, la meilleure vitesse de pointe enregistrée aujourd’hui est à porter au crédit de Sergio Perez, autre utilisateur d’un moteur Mercedes au volant de sa Force India. Le pilote mexicain a été « flashé » à 337,5 km/h !

A défaut de rouler à des vitesses aussi élevées, les concurrents du GP3, de la Formule 2 et de la série Masters Endurance Legends ont offert aux spectateurs de belles montées d’adrénaline. Lors de la première course de GP3 ce matin, le Français Dorian Boccolacci (MP Motorsport) l’a emporté devant son compatriote et leader du championnat Anthoine Hubert (ART Grand Prix ) et le Russe Nikita Mazepin (ART Grand Prix). C’est l’Anglais George Russell (ART Grand Prix) qui s’est imposé lors de la première course de Formule 2 devant le Brésilien Sérgio Sette Câmara (Carlin) et l’Espagnol Roberto Mehri (MP Motorsport). Quant à la course de sport prototypes Masters Endurance Legends, elle est revenue à Alex Kapadia sur Oreca 03 LMP2 devant Michel Frey sur la même monture et Richard Dean sur Morgan Pescarolo 01.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite