Ils font la F1… Les ingénieurs de course : L’art de l’optimisation

S’ils n’influent pas sur la conception des monoplaces, les ingénieurs de course jouent néanmoins un rôle très important au sein des équipes.

Dans la famille des ingénieurs, il y a deux familles principales : les ingénieurs de bureau d’études, dont le rôle est de concevoir les voitures, et les ingénieurs de course qui exploitent les voitures sur les épreuves. Les premiers oeuvrent dans l’ombre et ne viennent que rarement sur les circuits. A l’inverse, les ingénieurs de course sont présents sur tous les Grands Prix.

Leur rôle est d’exploiter au mieux une voiture existante et d’en tirer le meilleur parti en fonction des caractéristiques du circuit et du style  de pilotage. Les ingénieurs de course sont affectés à un pilote qu’ils suivent toute la saison. Cette relation unique avec le pilote est une caractéristique importante de cette fonction.

Il est important que le contact passe bien entre les deux hommes et que leur compréhension soit totale. L’ingénieur de course est en effet l’interlocuteur n°1 du pilote lors d’un week-end de course. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un pilote vienne avec son ingénieur lorsqu’il passe d’une équipe à l’autre. La bonne communication entre les deux hommes ne doit toutefois pas s’opérer au détriment de la cohésion d’ensemble de l’équipe. Par exemple, lorsque Pierre Gasly a intégré l’équipe Toro Rosso, il n’a pas été associé à Pierre Hamelin, français lui aussi, mais à l’Italien Mattia Spini, afin d’éviter de créer un clan français.

L’ingénieur de course dirige tous les aspects techniques relatifs à la voiture de son pilote durant le week-end de course. Il interprète les commentaires de son pilote lors des débriefing qui suivent les séances d’essais et décide les réglages qu’il faut adopter sur la voiture. C’est lui aussi qui transmet à l’équipe de mécaniciens les changements à opérer sur la voiture.

L’ingénieur de course est généralement secondé par un ingénieur data et un ingénieur performance. L’ingénieur data a pour tâche d’analyser les nombreuses données télémétriques de son pilote et d’en ressortir les plus pertinentes. L’ingénieur performance est dédié à l’analyse de tous les moyens destinés à améliorer la performance du pilote sur le circuit en question : changer de rapport plus tôt dans tel virage, freiner un poil plus tard avant telle courbe, se positionner 50 cm plus à la corde dans tel section du circuit… Cette année, l’équipe Williams a brouillé un peu ce classique schéma en affectant deux ingénieurs de course à chacun de ses deux pilotes, Lance Stroll et Sergei Sirotkin.

Comme pour leurs homologues du bureau d’études, les ingénieurs de course doivent posséder un solide bagage technique en plus d’un diplôme d’ingénieur acquis dans une école généraliste ou bien dans une écolé plus orienté « automobile » comme, par exemple, l’école de Cranfield en Angleterre ou bien l’ESTACA (Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile) en France.

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite