Le Top 10 : Les KILOMETRES en tête du Grand Prix de France (depuis 1950)

/Le Top 10 : Les KILOMETRES en tête du Grand Prix de France (depuis 1950)
Schumacher au Grand Prix de France 2004

Combien de fois un pilote a dû faire face à la frustration suprême de mener un Grand Prix et de laisser filer la victoire au dernier moment à cause d’une stupide panne, de pneus dégradés ou bien d’un simple coup de pompe ? Non, les statistiques qui se contentent d’évoquer le nombre de victoires ne disent pas tout ! Le nombre de kilomètres en tête offre une vision plus fine des performances des pilotes…

  1. Michael Schumacher (1949 km en tête en 15 participations)

Déjà au firmament dans le Top 10 des vainqueurs du Grand Prix de France (avec 8 succès), Michael Schumacher apparaît sans surprise en tête de celui-ci. Il se sentait un peu chez lui, en France. La preuve ? Dans l’histoire de la Formule 1, aucun pilote n’a jamais accumulé autant de kilomètres en tête d’une même épreuve que Schumi au Grand Prix de France ! Malgré cette statistique impressionnante, il n’a en revanche jamais mené le Grand Prix de France de bout en bout. Il l’a même parfois remporté « à l’économie » en ne menant que 11 tours comme 1999.

  1. Juan Manuel Fangio (1909 km en tête en 7 participations)

Réaliser à 40 unités près le même nombre de kilomètres en tête que Michael Schumacher alors même qu’il compte deux fois moins de participations, montre à quel point Juan Manuel Fangio a été dominateur au Grand Prix de France. Certes les Grands Prix étaient un peu lus long à l’époque (500 km au lieu de 300), néanmoins la performance de Fangio est juste époustouflante avec 272 km en tête en moyenne par GP de France disputé ! Chapeau maestro !

  1. Alain Prost (1354 km en tête en 13 participations)

Galvanisé dès qu’il évoluait sur ses terres Alain Prost a souvent brillé devant son public, avec un joli taux de transformation quand son matériel le lui permettait. Il a mené huit éditions du Grand Prix de France et en a remporté six. Il s’est même offert le luxe de remporter l’édition 1989 en menant du premier au dernier tour !

  1. Jim Clark (1049 km en tête en 8 participations)

Tout comme pour Fangio, ce classement permet –bien plus que le Top 10 des vainqueurs- de rendre justice à la suprématie de Jim Clark. L’Ecossais n’a que rarement pu concrétiser en France (seulement deux succès en 63 et 65 sur Lotus) et il n’apparaît donc qu’au 7e rang dans le Top10 des vainqueurs. En revanche, il a souvent dominé la course, ce qui lui permet de pointer 4ème de ce classement. En 1963, il a même occupé le commandement du 1er au 440e et dernier kilomètre du Grand Prix à 201 km/h de moyenne, sil vous plaît !

  1. Nigel Mansell (855 km en tête en 12 participations)

3e du Top 10 des vainqueurs grâce à ses quatre triomphes de 1986, 1987, 1991 et 1992 (tous acquis sur Williams), « Big Moustache » perd du terrain dès lors que l’on rentre dans une analyse plus fine du déroulement des courses. Avec lui, c’était un peu « ça passe ou ça casse ». Il n’y a que lors de l’édition 1990 qu’il a mené l’épreuve sans la remporter.

  1. Jackie Stewart (779 km en tête en 8 participations)

Réputé pour sa science de la course, Jackie Stewart n’aimait pas prendre des risques inutiles. Sur le sol français, il a parfaitment su rentabliser ses efforts et ses prises de risques : il n’a mené que trois fois (en 1969, 1971 et 1972) et l’a emporté à chaque occasion !

  1. Jack Brabham (755 km en tête en 13 participations)

A l’inverse de Fangio et Clark et comme Jackie Stewart, Brabham est moins bien classé dans cet Top 10 que dans celui qui répertorie les vainqueurs. Et pour cause, en treize participations, il n’a jamais pris la tête du GP de France en dehors des trois années où il s’est imposé (1960, 1966 et 1967). En revanche, avec 406 unités, il est le pilote ayant mené le plus de kilomètres au Grand Prix de France au volant d’une voiture portant son nom ! C’est déjà ça

  1. Nelson Piquet (619 km en tête en 13 participations)

Ayant autant de participations au compteur qu’Alain Prost, Nelson Piquet a passé deux fois moins de kilomètres en tête que son adversaire français. On pourrait se dire qu’il est peut-être rattrapé dans son épreuve nationale : même pas. Aucun pilote n’a roulé autant en tête du Grand Prix du Brésil qu’Alain Prost.

  1. Niki Lauda (537 km en tête en 12 participations)

Le Grand Prix de France est loin d’être l’épreuve qui a le plus souri à Niki Lauda. En douze tentatives, l’Autrichien n’a pris la tête que quatre fois et ne l’a emporté que deux fois (en 1975 sur Ferrari et en 1984 sur McLaren).

  1. Mike Hawthorn (523 km en tête en 6 participations)

Le Grand Prix de France est l’épreuve dans laquelle l’Anglais Mike Hawthorn a le plus souvent occupé la tête avec 523 km comptabilisé. L’Anglais était du genre a bien doser ses efforts : il n’a mené le Grand Prix qu’en deux occasions mais, à chaque fois, il a su le faire jusqu’au dernier tour ! En 1958, il a même mené du début à la fin. Une belle manière, pour celui qui sera champion du monde en fin de saison, de remporter sa seule victoire de l’année !

07.11.18Actus F1

Bienvenue à Hanoï !

Lire la suite
02.10.18Actus GP France

Le Grand Prix de France de Formule 1 était au Mondial de l’Auto

Lire la suite
31.08.18Actus GP France

COMMUNIQUE DE PRESSE 31/08/2018 – RENDEZ-VOUS PRIS POUR LE GRAND PRIX DE FRANCE 2019

Lire la suite