fr
Accueil > Grand Prix Historique > Programme Grand Prix Historique

Programme Grand Prix Historique

Grand Prix Historique

DES MONOPLACES, TOUTES LES MONOPLACES

Illustration de contenu

Les F1 des années 70/80 au son du V8 Cosworth

L’un des plateaux vedette de ce GP de France Historique sera prétexte à effectuer un grand saut dans l’histoire de la Formule 1. Il s’agira plus précisément de revivre la période des « seventies » et du début des années 80 (jusqu’à l’année 1985) au son des V8 Ford Cosworth de plus d’une trentaine de monoplaces de l’époque. Des Lotus, Williams, Ligier, Tyrrell, Benetton, Shadow et autres F1 de cette génération dont les cockpits arborent encore les noms de ceux qui les hissèrent au sommet ; les Mansell, Jones, Andretti, Laffite, Rosberg, De Angelis, Alboreto et consorts. Leurs pilotes d’aujourd’hui s’inscriront dans leurs traces au cours des deux courses comptant pour un véritable championnat de F1 historiques.

Illustration de contenu

De Fangio à Jim Clark, les années 50/60 de la Formule 1

En parfaite complémentarité avec le plateau précédent, le GP de France Historique met également à l’honneur les plus anciennes Formule 1 des années 50 et 60 (précisément jusqu’en 1965), réunies sous l’égide de l’association anglaise HGPCA et séparées en deux grandes catégories : les voitures de GP à moteur avant et celles, moins anciennes, à moteur arrière. Dans le premier cas, la vedette reviendra bien évidemment à la célébrissime Maserati 250F immortalisée en son temps par Juan Manuel Fangio. Plusieurs exemplaires de ce monstre sacré se mesureront au circuit Paul Ricard, tous comme les Cooper Bristol, Gordini et autres gloires de cette décennies. De leur côté les monoplaces du début des sixties exhumeront cette époque bénie où un artisan-constructeur comme Lotus pouvait régner en maitre. Déjà annoncée, la légendaire Lotus 25 de Jim Clark se mêlera ainsi à de nombreuses Cooper, Brabham, Lola et autres F1 propulsées par des moteurs de 1500 cm3 comme la réglementation d’alors l’imposait.

Illustration de contenu

Des F1 des années 2000 en bonus

Décidemment verni, le public du circuit Paul Ricard retrouvera également des F1 quasi modernes sur le plateau de la série « Maxx Formula », où l’on croise volontiers des Toro Rosso, Jaguar, Super Aguri et autres ancienne Formule 1 du 21ème siècle. En courses, celles-ci feront bon ménage avec d’autres monoplaces ultra performantes mais déjà passées de mode pour le sport auto moderne, notamment des GP2, F3000 et autres Indy Car ou Formule Nissan.

Illustration de contenu

F2 : l’antichambre de la F1

Seule série dédiée aux monoplaces de Formule 2, l’ « International Historic F2 » célèbre le souvenir du championnat européen dont tant d’immenses champions animèrent les courses de 1967 à 1978, la période plus particulièrement retenue pour cet hommage. Comme en F1, deux courses distinctes réuniront les March, Chevron, Ralt, Lotus et autres Brabham de ces belles années, auxquelles leurs pilotes d’aujourd’hui vouent une passion bien compréhensibles. Au hasard de grilles de départ bien fournies, il sera possible de redécouvrir les montures de pilotes aussi emblématiques de la catégorie que purent l’être Peterson, Fittipaldi, Jarier, Jaussaud ou Regazzoni.

Illustration de contenu

L’époque charnière de la Formule Junior

Catégorie universelle imaginée en 1958, la Formule Junior vécut des heures glorieuses jusqu’en 1963 et son remplacement l’année suivante par les nouvelles classifications F3 et F2. Durant cette brève période, tous les futurs grands champions se révélèrent au volant de ces frêles monoplaces,  à moteur 1000 ou 1100 cm3, notamment imaginées dans les ateliers de Cooper, Lotus, Lola ou Brabham. En ses six années d’existence, cette catégorie symbolisa la rapide évolution technique de l’époque, en particulier le passage du moteur avant au moteur arrière sur l’ensemble des monoplaces du moment. Des pilotes viendront de toute l’Europe pour prendre part à cette double course des Formule Junior.

Illustration de contenu

La F3 en lever de rideau de la F1

A une époque il était de tradition d’assister à une course de Formule 3 en lever de rideau du Grand Prix de France de Formule 1. Une catégorie où se pressaient de nombreux apprentis champions soucieux de se faire remarquer sous les yeux des teams managers de la F1. En toute logique, le GP de France Historique remet cet heureux voisinage d’actualité. Le plateau rassemblera plus particulièrement les monoplaces de F3 des années 70 et celles qui leurs succédèrent jusqu’en 1984, juste avant l’apparition des premières coques carbone. Là encore, de grands noms s’afficheront sur les cockpits de certaines d’entre elles, rappelant que la F3 de cette période permit l’éclosion de nombreuses futures stars de la F1, à commencer par Senna et Prost…

Illustration de contenu

Formule Renault : la filière française

La Formule Renault sera elle aussi honorée avec les égards dus à sa glorieuse histoire. On résumera celle-ci en rappelant que depuis l’amorce des années 70, aucun pilote français parvenu en F1 ne fit l’impasse sur cette étape fondatrice. De Prost à Gasly, tous en fréquentèrent les courses comme un passage obligé. Lors du GP de France Historique, ce sont plus particulièrement les modèles des années 80 et du début de la décennie suivante que l’on retrouvera en piste.

Illustration de contenu

L’universelle Formule Ford

Catégorie école âgée de plus d’un demi-siècle, la Formule Ford se décline merveilleusement bien en mode historique. Les spectateurs pourront facilement le vérifier en assistant aux deux courses qui mettront en scène une foultitude de monoplaces construites entre 1967 et 1992. Des autos aux origines et formes variées, dont les châssis accueillent un même moteur Ford Kent. Catégorie école par excellence, la Formule Ford eut le mérite de révéler de nombreux grands noms de la course automobile, Ayrton Senna compris.

LES SPORT-PROTOS ET GT EGALEMENT AU RENDEZ-VOUS

Illustration de contenu

L’endurance en mode semi moderne

Aux confins de l’univers historique et de la course automobile contemporaine, le plateau « Masters Endurance Legends » s’annonce riche en bonnes surprises. Il s’adresse en effet à toutes voitures qui furent éligibles dans les plus grandes courses d’endurance du globe de 1995 à 2012. Un vaste champ d’investigation dont émergera une affiche de très haute tenue et une occasion unique pour les spectateurs de découvrir ou revoir quelques autos stars des 24 Heures du Mans.

Illustration de contenu

En souvenir du championnat du monde des marques

La prestigieuse série des « Masters Historic » ne se limite pas à la F1. Dans un autre registre, elle remet également en scène les Sport-Protos et GT qui se couvrir de gloire entre 1962 et 1974 dans les courses du Championnat du monde des marques. D’autres savoureuses retrouvailles, dont le public du GP de France Historique pourra pleinement profiter durant la course, où l’on retrouvera notamment de nombreux exemplaires de la célébrissime Lola T70.

Illustration de contenu

Ambiance sixties en GT/Tourisme

Autre plateau à la savoureuse ambiance vintage et au contenu très éclectique, celui réunissant les GT et voitures dites de « Tourisme » d’avant 1966 méritera lui aussi le détour. A l’invitation de la série Masters Historic, Les Jaguar type E y côtoieront des AC Cobra, TVR Griffith, Shelby Daytona, Austin Healey 3000, Bizzarrini, Lotus Elan et autres précieuses GT, tandis que les Ford Mustang et Ford Falcon seront à la pointe du peloton des voitures de Tourisme.

Illustration de contenu

A la gloire de Colin Chapman

Née du génie créateur de Colin Chapman à la fin des années 50, la légendaire Lotus Seven poursuit aujourd’hui une carrière sportive sans fin grâce au Trophée Lotus. Une formule monotype particulièrement prisée des pilotes de courses automobile historiques, où l’on entretient le mythe du fameux roadster anglais depuis plus de trois décennies. Toujours riche en spectacle et batailles acharnées, ce Trophée Lotus viendra encore bonifier le programme du GP de France Historique.

Inscrivez-vous et recevez toutes les informations du grand prix
Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).